1. Globus
  2. Vins & boissons
  3. Highlights
  4. Gran Reserva Prado Enea 2010


GRAN RESERVA PRADO ENEA 2010

Millésime exceptionnel d’un grand vin

Les plus grands vins de ce monde ne sont pas créés par de jeunes et fougueux viticulteurs, mais par des domaines viticoles qui savent ce qu’ils font depuis de longues générations. C’est ce que prouve la bodega Muga de la Rioja, qui produit depuis des décennies l’un des légendaires vins espagnols, le Gran Reserva Prado Enea. Un superbe vin rouge qui capte l’air du temps comme nul autre. Globus a pu dénicher, rien que pour vous, 450 bouteilles de l’excellent millésime 2010.

Le Gran Reserva Prado Enea existe depuis 1968, mais la famille Muga baigne dans le vin depuis le XVIIe siècle. Il n’est donc guère étonnant que le Gran Reserva Prado Enea soit entièrement produit de manière artisanale et traditionnelle. Il est composé à 80% de tempranillo et à 20% de grenache. Ses raisins sont toujours les derniers à être récoltés par la famille Muga et donc parfaitement mûrs. En 2010, le mûrissement a été particulièrement retardé. Ce millésime est considéré comme «excellent» dans la Rioja, un qualificatif accordé jusqu’alors uniquement aux années 2001, 2004 et 2005. 

Le grand art du fût parfait

Après les vendanges, les raisins fermentent pendant trois bonnes semaines dans de grands tonneaux avec les levures indigènes. Le vin est ensuite élevé pendant 12 mois dans de grands tonneaux, puis 36 mois supplémentaires (!) en barriques, principalement en chêne français. La cave Muga fait partie du petit nombre de bodegas de la Rioja à exploiter encore aujourd’hui sa propre tonnellerie – rares sont les domaines qui maîtrisent aussi bien la fabrication des tonneaux.

Avant d’être commercialisé, le vin mûrit encore pendant trois ans en bouteilles. Huit années s’écoulent donc entre les vendanges et la livraison du Prado Enea. 

Un grand classique délicatement modernisé

La composition du vin est restée presque inchangée depuis 1968. Il est aujourd’hui produit par la deuxième génération: le maître de chai actuel, Isaac Muga, estime que le millésime 1998 marque peut-être le changement de style le plus important. Contre l’avis de son père, il décide à l’époque de récolter les raisins des vignes alors âgées de 60 ans à un degré de maturité encore plus important, d’utiliser presque exclusivement du chêne français pour l’élevage et de diminuer le contact avec l’air lors de la production. Certains disent que le Prado Enea est alors devenu plus moderne, mais lorsqu’on le déguste aujourd’hui, il s’agit indubitablement d’un grand classique de la Rioja.

Note de dégustation

Le Gran Reserva Prado Enea 2010 affiche une belle robe rouge pourpre. Au nez, il offre une composition aromatique subtile, avec des notes de mûres, de cerises, de prunes, de tabac, de noix de coco et une touche de sous-bois. Au palais, le vin est extrêmement dense, avec des tanins solides et harmonieux. Son corps puissant est atténué par une note de fraîcheur mentholée et épicée. Finale extraordinairement longue avec des nuances minérales et fruitées.

Bien qu’il ait été élevé pendant huit ans, le Prado Enea 2010 affiche une étonnante jeunesse. Il peut encore mûrir pendant 10 à 15 ans supplémentaires. Il accompagne parfaitement les viandes rouges rôties, le gibier ou les plats composés de champignons d’exception, comme les bolets ou les truffes.