Comment un vigneron a révolutionné le champagne

Comment un vigneron a révolutionné le champagne

Anselme Selosse est considéré comme pionnier et père fondateur du champagne de vigneron. L’exploitation familiale, dotée de ses propres vignes, célèbre les valeurs du passé, la tradition et le terroir.

Text Raphaela Haenggi, Fotos Silvio Knezevic
25. Oktober 2018
La petite commune française d’Avize est située au cœur de la Champagne.

Le champagne de Selosse se fait presque aussi rare que le maître des lieux lui-même. Le plaisir n’en est donc que plus grand lorsque, à notre arrivée, nous sommes accueillis par un Anselme Selosse charismatique, qui traverse nonchalamment la coquette cour intérieure reliant le domaine à l’hôtel.

À la vue de ses cheveux hirsutes et de ses mains rugueuses marquées par le travail, quelque chose nous dit qu’il préfère passer son temps ici plutôt qu’au beau milieu des boutiques de luxe, des palaces et des grandes tables de ce monde, là même où se déguste son champagne à disponibilité strictement limitée, dont seules 57 000 bouteilles sont produites chaque année.


 Si la quantité est dérisoire par rapport à ce qu’affichent les grands domaines de la région, cette rareté est très convoitée: les bouteilles sont presque toutes vendues alors même que les raisins sont encore accrochés aux ceps. 

Fondé en 1948, le domaine de Jacques Selosse se trouve en plein centre d’Avize et, par là même, au cœur des meilleurs vignobles de la fameuse Côte des Blancs. Après des études d’œnologie au lycée viticole de Beaune, Anselme reprend, en 1980, l’exploitation paternelle implantée au royaume du chardonnay. Depuis lors, il ne fait rien ou presque comme la génération de ses parents. 

En parcourant ses parcelles, il explique que son objectif n’est pas de maximiser la récolte: «Je veux intégrer les fluctuations de la nature dans mes bouteilles, avec la plus grande précision possible.» Pour cela, il mise sur le terroir, c’est-à-dire sur l’emplacement, le sol et la météo. Il écoute ce que la terre et les plantes ont à lui dire: «Les sols sont notre plus grand capital. Il est essentiel d’essayer de les comprendre.» Son équipe est aussi importante que le terrain. Elle compte tout juste huit employés permanents, dont son fils Guillaume. «Sans l’équipe, on n’est rien!», aime-t-il à répéter.

  • Tous les champagnes de Jacques Selosse 
Initial Grand Cru Blanc de Blancs Brut
Top rating

Jacques Selosse

Initial Grand Cru Blanc de Blancs Brut

CHF 169.00

Jacques Selosse

Initial Grand Cru Blanc de Blancs Brut

CHF 169.00
La Côte Faron Grand Cru Blanc de Noirs Extra Brut
Top rating

Jacques Selosse

La Côte Faron Grand Cru Blanc de Noirs Extra Brut

CHF 329.00

Jacques Selosse

La Côte Faron Grand Cru Blanc de Noirs Extra Brut

CHF 329.00
Les Carelles Grand Cru Extra Brut
Top rating

Jacques Selosse

Les Carelles Grand Cru Extra Brut

CHF

Jacques Selosse

Les Carelles Grand Cru Extra Brut

CHF
Le Bout du Clos Grand Cru Extra Brut
Top rating

Jacques Selosse

Le Bout du Clos Grand Cru Extra Brut

CHF 329.00

Jacques Selosse

Le Bout du Clos Grand Cru Extra Brut

CHF 329.00
Sous le Mont Grand Cru Extra Brut

Jacques Selosse

Sous le Mont Grand Cru Extra Brut

CHF 329.00

Jacques Selosse

Sous le Mont Grand Cru Extra Brut

CHF 329.00
Les Carelles RP03 Grand Cru Extra Brut

Jacques Selosse

Les Carelles RP03 Grand Cru Extra Brut

CHF 399.00

Jacques Selosse

Les Carelles RP03 Grand Cru Extra Brut

CHF 399.00
Découvrir maintenant
    • «Chaque vin doit avoir son caractère et son identité exclusive. Il doit être unique en son genre. Et pour être unique, il faut s’écarter de la norme.»

Anselme Selosse

Anselme Selosse est l’antithèse des grands producteurs de champagne alentour. Au lieu de miser sur de grandes quantités et sur un goût toujours identique, il croit en l’individualité. Sur le modèle du bourgogne, il ne place pas son vin dans des cuves en acier comme cela est courant, mais dans des fûts en bois afin de lui donner plus de personnalité. «Le vin devient ce qu’il veut devenir», affirme le maître en insistant sur le fait qu’il n’intervient pas lui-même: «Ce sont les racines qui donnent son identité au produit.» Afin de préserver au mieux le caractère de ses vins, il s’efforce de limiter son intervention au strict minimum.


Avec cette philosophie, Anselme Selosse a motivé une nouvelle génération de vignerons à produire leur propre vin mousseux au lieu de vendre leurs raisins aux grandes marques. Son fils Guillaume en fait partie. En plus de son travail dans l’entreprise familiale, il produit du champagne sous son propre nom, en suivant ses propres idées. Le papa est visiblement fier: «Chaque génération a son caractère unique et ses idées personnelles. C’est comme cela que le cercle se referme.»