Comment deux frères rendent le gin encore plus désirable

Comment deux frères rendent le gin encore plus désirable

Créer un gin qui ne ressemble en rien aux centaines d’autres produits concurrents: voilà le tour de force qu’ont réussi deux frères de la région de Zurich – avec un maximum de savoir-faire et l’apport d’un ingrédient secret. Découvrez l’histoire d’une réussite: celle du Deux Frères Gin.

Text Christina Hubbeling, Fotos Roderick Aichinger
22. August 2018
Seine blaue Farbe verdankt der Deux Frères Gin einer asiatischen Blüte.

Aux portes de Zurich, loin de l’agitation du centre-ville, se trouve la ferme de la famille Grundböck. C’est là qu’ont grandi Gian et Florian, en compagnie de deux chiens et d’un troupeau de moutons.

L’ancienne grange abrite en son sein le laboratoire des deux frères: c’est ici, sur 25 mètres carrés, que le Deux Frères Gin voit le jour. La clé de son succès? Élaboré dans une vieille distillerie autrichienne traditionnelle selon le procédé «London Dry Gin», le distillat est enrichi d’un mélange de 25 variétés botaniques, dont l’une est gardée secrète.

Tous les Gins Chez Globus

Dry Gin

Deux Frères

Dry Gin

CHF 79.90

Deux Frères

Dry Gin

CHF 79.90
Dry Gin

Deux Frères

Dry Gin

CHF 59.90

Deux Frères

Dry Gin

CHF 59.90
Décanteur "Massacar"

Décanteur "Massacar"

GLOBUS

CHF 49.90

Décanteur "Massacar"

GLOBUS

CHF 49.90
Découvrir maintenant

Le soin de formuler les recettes et d’expérimenter au sein du laboratoire de l’entreprise revient à Florian, expert en technologie alimentaire et en technologie des boissons. Gian Grundböck, ancien handballeur professionnel et expert en gestion d’entreprise, s’occupe de la partie administrative. Car ce qui a commencé au simple stade d’un laboratoire maison en 2015 est devenu aujourd’hui une entreprise florissante.

«La distillation exerce un pouvoir de fascination énorme. Il suffit que la teneur en alcool varie d’un pour cent à peine pour que la boisson ait un goût radicalement différent», explique Florian Grundböck. Et le gin offre un champ d’expérimentation rêvé pour tout inventeur à l’imagination féconde. Ce jeune homme de 31 ans a travaillé pendant deux ans avant de trouver comment le Deux Frères Gin pouvait changer de couleur en cours de préparation: grâce à son pH neutre, le spiritueux à base de baies de genévrier est d’un bleu profond quand on le verse dans un verre à cocktail. Mais il suffit d’ajouter de l’eau tonique pour que la boisson devienne acide et prenne une couleur violet foncé. Ajoutez un peu plus d’eau tonique et vous obtiendrez un rose tendre.

«Le gin se prête idéalement à toutes sortes d’expérimentations.»

Cet effet est dû à la présence de la 25e variété botanique: une fleur dont les frères Grundböck se bornent à dire qu’elle vient d’Asie. Aussi spectaculaire soit-il, le changement de couleur n’est pas le trait de caractère le plus marquant selon eux. «Il s’agit pour nous de produire un gin de qualité, insiste Florian Grundböck. Le reste n’est que facétie.» Une facétie qui suscite pourtant l’enthousiasme débordant des amateurs de gin. Tout comme le flacon rétro en forme de bouteille d’apothicaire dans lequel le gin est conditionné. Sa couleur brun foncé protège les pigments de couleur du gin contre les rayons ultraviolets. Elle fait également référence au temps passé par Florian Grundböck dans son laboratoire de chimie – un indice, s’il en fallait, que nous avons affaire à des professionnels.